Logo

Accusés d’avoir escroqué plus de 200 étudiants, une mère de famille et ses enfants risquent 5 à 4 ans de prison ferme

par | Mar 29, 2019 | A la une, Actualités, Faits-divers, Société | 0 commentaires

Trois membres d’une même famille, à savoir une mère et ses deux enfants ont été jugés hier, mercredi 28 mars 2018 par le tribunal Correctionnel de Dakar. Ils sont accusés d’avoir roulé dans la farine plus de 200 étudiants, en leurs promettant des bourses d’études pour le Canada. Les mis en cause risquent 5 à 4 ans de prison ferme.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, escroquerie, blanchiment de capitaux, faux en information et complicité, une mère de famille et ses enfants ont été attraits devant la barre du tribunal Correctionnel de Dakar, suite à une plainte déposée contre eux par 200 étudiants.

En effet, ces derniers, qui voulaient obtenir des bourses pour le Canada, ont postulé suite à une annoncée émanant d’Afup Canada, une plateforme créée par la nommée Henriette Niang, la directrice, diffusée sur les réseaux sociaux, et qui proposait des bourses de 15 millions. Cette dernière qui a comme associés sa mère et son fils, demandait aux étudiants de verser 500 000 F Cfa pour l’obtention de la bourse.

Interrogé, aucun des prévenus n’a reconnu les faits. Pour se défendre, ils ont soutenu que l’entreprise est bien structurée et permettait aux étudiants d’obtenir des bourses au Canada.

Devant la barre, la directrice de soutenir que 221 admissions ont été délivrées et ceux qui n’ont pas pu partir sont confrontés à un problème de délai.

Après les plaidoiries des deux parties, le tribunal a mis l’affaire en délibéré le 11 avril prochain. Et, la demande de liberté provisoire rejetée.

Articles Similaires

Radio H24

Dakarweb.net