Logo

Maîtresse d’un homme marié : le CNRA autorise la 2STV à continuer la diffusion sous réserve des…

par | Mar 29, 2019 | A la une, Actualités, Culture, justice, Société | 0 commentaires

Les amateurs de la série « Maitresse d’un homme marié » peuvent pousser un ouf de soulagement. Après la plainte déposée par le Comité de Défense des Valeurs Morales au Sénégal contre le téléfilm et les extraits remis par l’ONG JAMRA et le Comité de Défense des Valeurs Morales au Sénégal et visionnés lors de la rencontre entre ces derniers et le Collège du CNRA, le 26 mars 2019, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a décidé que : « Le téléfilm pourra continuer à être diffusé, sous réserve des mesures correctives à apporter ».

Toutefois, l’organe de régulation dirigé par Babacar Diagne souligne : « La non prise en compte des remarques du Collège faites ci-dessus, notamment en révisant le contenu, pourrait avoir comme conséquence le retardement de l’heure de diffusion ou l’interdiction de la diffusion du téléfilm par le CNRA ».
Parce que les services du monitoring du CNRA ont apporté la preuve que dans le téléfilm, sont régulièrement notés : « des propos, comportements et images jugés choquants, indécents, obscènes ou injurieux ; des scènes de grande violence ou susceptibles de nuire à la préservation des identités culturelles ; Considérant les manquements à la règlementation, notamment celle relative à la signalétique ».

Articles Similaires

Comment passer de  l’opposition au terrorisme.

Comment passer de l’opposition au terrorisme.

Nathalie Yamb décortique les deux projets de loi votés par l'assemblée nationale et montre comment on peut au Sénégal passer d'opposant à terroriste par la seule volonté d'un juge d'instruction ou d'un procureur. https://www.youtube.com/watch?v=-KjKbQUmy-0

2 Poids 2 Mesures : 3ème Mandat et Avion Présidentiel

2 Poids 2 Mesures : 3ème Mandat et Avion Présidentiel

La Démocratie sénégalaise est réellement malade de ses acteurs et non de ses textes. Si on convoque l’histoire récente, nous avons une situation politique quasi identique entre les années 2011 et 2021 à la différence des acteurs principaux qui ont changé de position...