Logo

Un malien établi à Dakar, inculpé et placé sous mandat de dépôt pour financement du terrorisme

par | Avr 9, 2019 | A la une, Actualités, Faits-divers, Société | 0 commentaires

Un commerçant malien établi à Dakar a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour financement du terrorisme. Écroué une première fois dans l’affaire Ould Sidi Ahmed Sina, un des organisateurs de l’attentat du Grand Bassam en Côte d’Ivoire, Boubacar Niangadou a été, cette fois-ci, accablé par la Cellule nationale de traitement des informations finacières (Centif) qui met en cause sur 3, 317 milliards de F Cfa.

Inculpé depuis 2017 pour avoir des liaisons troubles avec les auteurs de l’attentat du Grand Bassam en Côte d’Ivoire, la peine de Boubacar Niangadou, un ressortissant malien établi à Dakar, risque d’être prolongée. Pour cause, la Centif, chargée de traquer l’argent sale, a découvert qu’en l’espace de deux (2) ans plus de 3, 317 milliards de F Cfa ont été transité dans le Bicis du Malien.

Pire, ce dernier s’est fait établir un faux papier d’identité au nom de Boubacar Niang pour obtenir des agréments à Wari et à Joni-Joni. Selon la Centif, il a procédé ainsi pour cacher ses activités criminelles d’autant qu’il s’activait dans le transfert informel d’argent appelé : « Hawala », un système de transfert d’argent quasiment intraçable de part le modus opérandi utilisé.

Selon « Libération », il ressort des déclarations d’opérations suspectes que Boubacar Niangadou avait eu le temps de récupérer presque la totalité de son argent lorsqu’il a eu vent de son arrestation imminente.


Articles Similaires

Radio H24

Dakarweb.net